thumbnail

Mésentente entre associés et gérant d’une SARL

Nancy, 17 janvier 2018, RG n° 16-02403

La Cour d’appel de Nancy a récemment jugé que la mésentente entre les associés et l’un des gérants de la société se traduisant par des procédures civiles et pénales n’est pas à elle seule suffisante pour justifier la nomination d’un administrateur provisoire en référé, aux fins de concilier les parties et à défaut liquider la société, en l’absence de caractérisation d’un péril imminent et certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *